Ses débuts :

     Très tôt, il a manifesté un goût pour le dessin et la couleur. On aime la peinture dans la famille Ripert... On aime aussi les peintres, on fréquente les Expos, les galeries à Nîmes : la galerie Jules Salles, le Musée des Beaux-Arts, la galerie Gueydan.

Aux Beaux-Arts, Serge a appris le dessin, le modelage, la taille de pierre.

Pour mieux maîtriser la sculpture, il entre en apprentissage chez André Merric, artisan, dont l'atelier fait face au cimetière et qui se dit spécialiste des « couvre-pieds ». Là, ciseaux, aiguilles, gradines,gouges et autres outils n'auront plus de secrets pour l'adolescent.

 A 17 ans, il obtient un premier prix de sculpture aux B.A. de la ville de Nîmes :

Copie d'un petit faune antique, calcaire tendre, en taille directe. 

 Serge Ripert possède une facilité évidente, des qualités physiques et une grande habileté qui lui permettent, lorsqu'il se retrouve devant un bloc de pierre ou de bois, d'imaginer le corps ou la tête qu'il va dégager. Il aime aussi travailler l'argile et le plâtre.


 Il a une passion pour le nu féminin : la forme est là dans sa gangue, encore invisible. Elle tient du rêve , du fantasme, prisonnière de la matière.

 

 Une idée , une pose, une position, des dessins qui tournent autour du modèle, statique ou en mouvement. Le socle va donner un équilibre à la sculpture.

 Sous la main et l'outil, c'est d'abord une ébauche, une forme encore enchaînée.

Peu à peu, elle prend vie : la rondeur de l'épaule, les seins placés haut, le dos vibrant avec la chevelure qui ondule. Les courbes s'harmonisent, s'affinent,

promesses de la matière à travers l'espace.


Et pourtant c'est la peinture qui le passionne, un travail plus abstrait, plus conceptuel : compositions, constructions, couleurs. Ce n'est pas la reproduction, d'un objet, c'est l'objet, vu par le peintre ; l'image se métamorphose à travers la vision du peintre.

 Influencé d'abord par Henri Pertus, peintre imagier de Provence, Coubine peintre d'origine tchèque et Auguste Chabaud, fauve provençal , il découvre Paris et tous les nouveaux courants. Autant de chefs d'oeuvre qui vont bouleverser sa vie. 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site